Disques

Corse : Polyphonies Féminines

Corse : Polyphonies Féminines

Ecouter un extrait

> Retour à la liste...
Artiste : Donni Di l'Esiliu
Genre : Polyphonie Corse

A l'image de toutes les conquêtes féminines des espaces masculins, celle du polyphonique s'est faite de manière imitative, comme en miroir, comme s'il leur fallait affirmer une liberté asexuée face à ce qu'il était convenu de qualifier de traditionnel. En même temps, et c'est là où la démarche du groupe Donni Di l'Esiliu est intéressante, il ne s'agissait pas simplement de chercher à transgresser un tabou, même imaginaire, ou de prouver des capacités, mais de tenter de participer à la réflexion sur le devenir des musiques populaires. S'emparer, poétiquement, de l'espace polyphonique leur donnait la possibilité de questionner autrement le matériau, d'ouvrir d'autres imaginaires.

Informations

Dans cette publication, nous ne trouvons aucun chant habituellement attribué aux femmes, telles les monodies, nanne ou lamenti, mais trois formes polyphones répertoriées dans les archives sonores. Le choix des échantillons est vraiment significatif : un madrigali (Eramu in Campu), deux passages de la liturgie (Agnus Dei et Stabat Mater), et deux exmples ludiques (A Puce et Seri Sera). Trois espaces, si on se fie au fond, essentiellement masculins.

De même ici, pas de "création" au sens où il n'y a pas d'auteur compositeur identifié mais des exemples connus des fonds, où les mots deviennent prétextes phoniques, le verbe, jouissance sonore à partager. En effet, s'il est vrai que ce n'est pas la virtuosité qui suscitait l'enthousiasme de Bélà Bartok dans la première moitié de ce siècle, les musiques traditionnelles d'aujourd'hui insistent sur la beauté et la virtuosité des voix. Naturellement, le polyphonique permet la création d'espaces harmoniques extrêmement séduisants.

Dominique Salini

Détails

  • France
  • Polyphonie Corse
  • 2000