Partitions

Per te praesentit aruspex

Per te praesentit aruspex
Commander l'œuvre

Ecouter un extrait

Documents à télécharger

> Retour à la liste...
Compositeur : Graciane FINZI
Année de création de l'œuvre : 2008
Cette œuvre fait partie d’un Opus choral commandé par le CEPRAVOI, sur la proposition de Loïc Pierre, à Graciane Finzi et Céline Castaño, dans le cadre du 3 ème Festival de la Voix de Châteauroux. Une édition toute féminine qui mettait à l’honneur chanteuses, chœurs féminins et compositrices. Sensuel, mystérieux, lyrique, le poème de Guillaume Apollinaire, Per te præsentit aruspex, s’est imposé naturellement. Son titre énigmatique reprend une partie d’une phrase provenant des œuvres de Tibule dont la phrase complète est :
« Tuque regis sortes, per te praesentit aruspex, lubrica signavitcum Deus exta notis », que l’on peut traduire de la façon suivante :
« Tu règles aussi les sorts ; par toi l’aruspice* comprend les signes du destin imprimés par un dieu dans les gluants viscères ».
Le cahier des charges de la commande imposait un travail sur le concept de l’unisson, la notion d’harmonie devant être sous-entendue et suggérée par un travail sur l’acoustique, les octaves, les mariages de timbres, les ambitus, etc. Une expérience musicale, qui, grâce à l’édition, est aujourd’hui proposée à tous les ensembles désireux de s’y frotter.

*L’aruspice était le devin qui examinait les entrailles des victimes pour en tirer les présages

Informations

  • Voix de femmes (SMzA)
  • 8
  • Français

Texte(s) / poème(s)

Per te praesentit aruspex, Poème de Guillaume Apollinaire.

Note de l'auteur

Un unisson, un poème de Guillaume Apollinaire imposé qui doit être chorégraphié pour chœur de femmes ; le tout ne devant pas dépasser 4 minutes 30 ! Voilà le cahier des charges de cette commande.
Alors, il faut ruser, imaginer.
À l’unisson demandé, juxtaposer du texte parlé, le décaler pour donner une illusion de polyphonie, utiliser différents modes de chant dont le chuchotement, brasser les mots, les découper, les casser, les nuancer.
Le chorégraphe, Francis Plisson, a travaillé avec le choeur en créant le geste avec les sons ; le geste est alors intrinsèquement lié aux mots, il est en osmose, en parfaite adéquation avec le chant.
Et puis, j’ai beaucoup aimé travailler avec le jeune chœur d’Elisabeth Renault. J’ai aimé son exigence, la qualité et l’homogénéité des voix, sa compréhension de la musique.
Voilà donc un exercice difficile devenu une belle expérience.

Graciane Finzi

Biographie

Graciane Finzi entre au Conservatoire National Supérieur de Paris à l’âge de 10 ans en solfège spécialisé, puis deux années plus tard dans la classe de piano de Joseph Benvenuti. À l’âge de 15 ans, elle se tourne résolument vers les classes d’écriture et obtiendra les premiers prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et de composition dans ce même CNSM de Paris.
Plusieurs prix ont récompensé son talent de compositrice :
le Grand Prix de la Promotion Symphonique de la SACEM, le prix Georges Enesco,
le prix de la SACD pour son opéra « Pauvre Assassin » créé à l’opéra du Rhin
à Strasbourg et le Grand Prix de la SACEM pour l’ensemble de son œuvre.
Elle a été directrice musicale du Festival de la Défense de 1975 à 1979. Ex-membre de la commission Symphonique de la SACEM, elle est chargée de mission auprès de l’Association Française d’Action Artistique (AFAA) de1977 à 2000 et vice-présidente de la SIMC (Société Internationale de Musique Contemporaine.) également vice-présidente de la Société Nationale.
Son catalogue comprend plus d’une centaine d’œuvres qui sont jouées dans le monde entier par de grands solistes et orchestres renommés.
Graciane Finzi utilise les instruments, qu’il s’agisse de masse orchestrale ou de solistes en tenant compte de leur individualité, puis les unit par groupes juxtaposés dont chacun possède son propre dynamisme, ses pulsions, sa couleur, son rythme de vie, multipliant ainsi ce que, en termes de métier, on appelle des parties réelles.
Dans un langage moderne qui utilise des progressions harmoniques et chromatiques hors de la tonalité, elle établit des pôles d’attraction entre les notes. Cela guide à la compréhension d’une musique jamais abstraite mais visant l’expression immédiate de la vie et des sentiments profonds de l’homme.

Nom des ensembles ayant créé l'œuvre

Per te præsentit aruspex, de Graciane Finzi, a été créée, en 2008, par l’ Ensemble vocal du Conservatoire à Rayonnement Régional de Musique de Danse et d’Art Dramatique d’Orléans (45), dans le cadre du 3 ème Festival de la Voix co-organisé par l’Association Festival de la Voix de Châteauroux, le CEPRAVOI et le Chœur de chambre Mikrokosmos (direction artistique : Loïc Pierre).
 
Cette œuvre a fait l’objet d’une mise en espace confiée à Francis Plisson, chorégraphe, directeur artistique de la Compagnie Marouchka  (www.marouchka-plisson.com).