Partitions

Bogoroditsé Diévo

Bogoroditsé Diévo
Commander l'œuvre

Ecouter un extrait

Documents à télécharger

> Retour à la liste...
Compositeur : François BRANCIARD
Année de création de l'œuvre : 2006
Cette œuvre fait partie d’un Opus choral commandé, sur la proposition de Loïc Pierre, en hommage à Igor Stravinsky et à son Bogoroditsé Diévo, à quatre jeunes compositeurs : François Branciard, Julien Reynaud, Raphaël Terreau et Jean-Louis Thomas.
Le texte, hymne à la Vierge Marie, fait partie de la liturgie orthodoxe. On peut l’entendre au cours de nombreux offices. Il est l’équivalent du « Je vous salue Marie » du rite catholique.

Informations

  • 4 voix mixtes (SATB)
  • 5
  • Russe

Texte(s) / poème(s)

Bogoroditsé Diévo d'Igor Stravinsky

Note de l'auteur

La commande de cette pièce indiquait de s’ inspirer du Bogoroditsé Diévo d’Igor Stravinsky. En gardant exactement sa forme, j’ai choisi un traitement plus descriptif du texte avec des motifs différenciés et expressifs pour mieux correspondre à chaque sujet (Dieu, Marie, la célébration). Ma pièce est donc plus madrigalesque, plus contrastée que celle de Stravinsky où l’emboîtement des motifs dû à un style déclamatoire n’en laisse pas apparaître les « coutures ».
D’une manière générale dans toute la pièce, il ne faut donc pas hésiter à contraster fortement les dynamiques (les caractères) et à intensifier l’expression, dans le recueillement comme dans la jubilation.
Pour l’ interprétation des passages en ç, chacun doit partir très souplement et augmenter peu à peu pour n’atteindre une intensité expressive qu’à son forte.
 
François Branciard

Biographie

François BRANCIARD (né en 1979) est initié à la musique par sa mère, qui dirige des chœurs amateurs. Il commence à apprendre la guitare, puis il improvise seul à la batterie et au piano. À 15 ans il entre au conservatoire de Poitiers en classe de trombone. Il étudie l'écriture avec Patrick Delabre, puis avec Anne Aubert, avant d'entrer en 2003 au C.N.S.M. de Paris où il sera élève de Cyrille Lehn (harmonie), Olivier Trachier (polyphonies XIVème-XVème s.), Alain Mabit (écriture XXème s.), Michaël Lévinas (analyse) et Denis Cohen (orchestration).
A l'Université de Poitiers, où il obtient en 2001 sa licence de musicologie, il prend goût à la musique chorale, notamment avec Daniel de Coudenhove.
Il intègre alors le Chœur de chambre Mikrokosmos, dont le chef Loïc Pierre lui propose de transcrire des mélodies de Gabriel Fauré pour chœur a cappella.
Il est en 2008 lauréat de l'agrégation de musique.
Ses compositions créées comptent notamment deux pièces pour l'orchestre de jeunes du conservatoire de Poitiers, un prélude et fugue pour deux flûtes et quatre clarinettes, une pièce de style salsa pour big band. Pour chœur a cappella, il compose trois pièces brèves sur des poèmes de Jacques Prévert, Maurice Carême et Eugène Guillevic en 2002-2004, il transcrit vingt-deux mélodies de Gabriel Fauré en 2004-2007, et il réalise en 2005 plusieurs commandes : musique pour le court-métrage They caught the ferry de Carl Theodor Dreyer (chœur Mikrokosmos), Cantate pour un fleuve sur un poème de Raphaël Terreau (chœur Cantate), Bogoroditsé Diévo (chœur Le Madrigal du Perche, commande du Cepravoi), Tous les hommes sont l'homme sur des poèmes de V. Hugo (commande de la région Poitou-Charente).
Il orchestre D'un matin de Printemps, pièce en trio de Lili Boulanger, pour l'orchestre d'harmonie des Gardiens de la Paix en janvier 2008.

Nom des ensembles ayant créé l'œuvre

Bogoroditsé Diévo, de François Branciard, a été créée, en 2006, par Le Madrigal du Perche (28), avec le soutien de l’ADIAM Eure-et-Loir, dans le cadre du 1er Festival de la Voix organisé par la Ville de Châteauroux et le Chœur de Chambre Mikrokosmos, direction artistique : Loïc Pierre.