Partitions

Bogoroditsé Diévo

Bogoroditsé Diévo
Commander l'œuvre

Ecouter un extrait

Documents à télécharger

> Retour à la liste...
Compositeur : Raphël TERREAU
Année de création de l'œuvre : 2006
Cette œuvre fait partie d’un Opus choral commandé, sur la proposition de Loïc Pierre, en hommage à Igor Stravinsky et à son Bogoroditsé Diévo, à quatre jeunes compositeurs : François Branciard, Julien Reynaud, Raphaël Terreau et Jean-Louis Thomas.
Le texte, hymne à la Vierge Marie, fait partie de la liturgie orthodoxe. On peut l’entendre au cours de nombreux offices. Il est l’équivalent du « Je vous salue Marie » du rite catholique.

Informations

  • 4 voix mixtes (SMezABar)
  • 3
  • Russe

Texte(s) / poème(s)

Bogoroditsé Diévo d'Igor Stravinsky

Note de l'auteur

Cette pièce a pour essentielle teneur la grâce humble, légère et douce de Marie la-Mère. Le motif principal développé, en broderie, évoquera à souhait l’ondulation d’une chevelure ou le velouté du sein maternel.
Les dissonances furtives qui viennent émailler la mélodie et l’ harmonie sont avant tout de tendres caresses, et rien dans cette pièce ne doit être douloureux ou tendu, pas même le crescendo central de l’enfantement (« I blagoslovién plot tchriéva Tvoïego » : « et béni est le fruit de tes entrailles »). Ainsi le chœur veillera, tout en soutenant un son plein et timbré, à respecter la palette des nuances indiquée.
Quant au phrasé, il s’agira de se conformer à la ponctuation du texte.
 
Raphaël Terreau

Biographie

Chef de chœur, compositeur, et musicien intervenant spécialisé en art-thérapie, il est titulaire du DUMI et de la Maîtrise de Musicologie (Langage musical et musique de la langue). Très tôt happé par la musique et par le besoin d’inventer, il écrit ses premières notes dès qu’il sait en dessiner les sons. Si elles vont d’abord vers la clarinette, qu’il étudie à l’école de musique, son appétit pour la poésie vient vite imposer des chansons. A l’Université de Tours, il découvre l’harmonie, l’ethnomusicologie et la musique contemporaine, l’improvisation, l’écriture et la pédagogie. Il s’intéresse tout particulièrement aux techniques vocales et au chant choral.
Sa rencontre avec Mikrokosmos, en 1998, le propulse dans l’univers de la création chorale et nourrit abondamment son imaginaire musical. Parallèlement, il prend la direction de plusieurs ensembles d’amateurs, qui seront les premiers interprètes de ses compositions.  De 2005 à 2008, il suit les ateliers de composition menés par Thierry Machuel à l'Abbaye aux Dames de Saintes.
Raphaël Terreau est membre du collectif de création Phloème et directeur artistique de l’association La Marelle (formation vocale et chorale). Il est édité à La Sinfonie d’Orphée, chez A Cœur Joie et par les éditions Eurochoral.

Nom des ensembles ayant créé l'œuvre

Bogoroditsé Diévo, de Raphaël Terreau, a été créée, en 2006, par Le chœur de l’École Nationale de Musique et de Danse de Châteauroux (36), dans le cadre du 1er Festival de la Voix organisé par la Ville de Châteauroux et le Chœur de Chambre Mikrokosmos, direction artistique : Loïc Pierre.