Les brise-glace : un cadeau énorme pour les chœurs.

©Aurélie Geoffroy

Le Cepravoi a édité en mai dernier, la version française du manuel pratique, Les Brise-Glace de Tine Fris-Ronsfeld et Kristoffer Fynbo Thorning. Sollicité par le Cepravoi, Mathis Capiaux a collaboré à cette édition. Il animera les ateliers « Service Après Vente des brise-glace ».
Rencontre avec un briseur de glace convaincu !

Chanteur et chef de chœur, membre du groupe vocal Ommm, comme Monsieur Jourdain, Mathis fait depuis toujours des brise-glace sans le savoir. « Instinctivement, sans le savoir, par mimétisme, fidèle aux chœurs dans lequel j’ai chanté, c’est tout naturellement qu’en tant que chef, j’ai commencé à pratiquer les brise-glace ».

A quoi servent les brise-glace dans les répétitions de chant choral ?

C’est un cadeau énorme pour les choristes, ça permet de sortir de leur zone de confort, de réveiller leur clown intérieur. La réticence la plus tenace est la peur du regard de l’autre. Les brise-glace viennent à bout de cette crainte. Introduire des brise-glace dans ses répétitions permet de construire un sas de transition, de décompression entre la journée et la répétition. Chacun arrive avec ses soucis, ses tensions, ses peurs, sa fatigue, il est déconnecté des autres : en redynamisant le corps, en réduisant les tensions, en posant un regard franc, les choristes entrent en contact les uns avec les autres. Les brise-glace sont un moyen ludique de réveiller le corps et l’esprit.

Quelles sont les conditions particulières, nécessaires à la pratique des brise-glace ?

Il n’y en a aucune, tout le monde peut en faire. J’ai pratiqué avec des enfants comme avec des personnes très âgées. Certains jeux sont très simples, très amusants. Il faut insuffler du fun, de la liberté, du plaisir, ce sont les seules conditions pour réussir.

Dans cette période de crise sanitaire, peut-on faire des brise-glace ?

Plus que jamais ! C’est la meilleure chose que l’on puisse faire : on a plus que jamais besoin de s’amuser, de venir à bout de ce stress qui nous parasite, d’entrer en relation avec les autres, de s’attacher au corps, à la voix, aux émotions. Si certains jeux doivent être adaptés *, d’autres sont parfaitement réalisables dans le respect des distances.

Et qu’est-ce que ça change de briser la glace ?

Tout. Le son du chœur change. Les choristes sont reconnectés à eux même et aux autres. Il y a une harmonie. Chacun a activé ses neurones miroirs*, qui favorisent l’apprentissage et développent la sympathie. Le chœur devient une entité qui chante et non plus plusieurs personnes qui chantent la même chose, au même moment.

En quoi consistera le SAV (Service Après Vente) des brise-glace ?

Nous allons répondre aux questions que se posent les « briseurs de glace » sur les jeux du livre, leurs incompréhensions, leurs expérimentations. Nous allons surtout leur permettre de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques.

INFO PRATIQUES :
SAV des Brise-Glace #1, jeudi 8 octobre 2020 de 18h à 19h.
Découverte du livre Les Brise-Glace, mardi 10 novembre 2020 de 10h à 12h.
SAV des brise-glace #2, lundi 7 décembre 2020 de 11h à 12h.
• Découvrez le livre : Les Brise-Glace de Tine Fris-Ronsfeld et Kristoffer Fynbo Thorning.

*Consultez la notice éditée par le Cepravoi : Les Brise-Glace et le coronavirus, c’est possible.

**Les neurones miroirs sont liés à un comportement empathique, social et d’imitation. Ils sont un outil fondamental pour l’apprentissage. Les neurones miroirs s’activent quand on exécute une action mais aussi lorsqu’on regarde quelqu’un exécuter une action. C’est à dire que lorsqu’une personne réalise une action devant nous, nos neurones miroirs projettent une représentation de l’action, même si nous ne réalisons pas cette action par la suite.
https://www.bloghoptoys.fr/cest-quoi-les-neurones-miroirs

Les commentaires sont fermés.