A la découverte des chants traditionnels italiens avec Lilia Ruocco

Les samedi 9 mars 2019 au dimanche 10 mars 2019 à Blois, Lilia Ruocco vous fera découvrir le chant traditionnel italien : des timbres de voix à la corporalité.

Rencontre avec Lilia Ruocco, membre du groupe Chet Nuneta, invité du Festival de la Voix de Châteauroux 2019.

Qu’est-ce-que l’identité du chant traditionnel italien ?
L’identité particulière du chant traditionnel italien prend racine dans sa culture et dans sa langue et se colore des sonorités spécifiques à chaque dialecte. La présence de dialectes en Italie demeure encore très présente notamment dans le Sud. Chaque dialecte implique une façon particulière de placer la voix et cela se retrouve, bien sûr, au sein des chants populaires. Le choix de travailler des chants de différentes régions de l’Italie, donnera une idée plus précise de leur richesse vocale.

Quel est le rôle, l’importance du corps ?
Libérer le corps pour que la voix soit plus incarnée et pour que le corps puisse transmettre les émotions, sera également un des objectifs du stage. Dans la méthode utilisée, le chant est conçu en effet comme un acte interprétatif global, où le corps demeure le véhicule d’une transmission.

Quel répertoire allez-vous aborder durant le stage ?
Le répertoire abordé sera tiré des chants populaires de la culture paysanne.
Leurs auteurs sont le plus souvent anonymes, transmis de générations en générations par la culture orale. Chants de travail, événements de la vie quotidienne, légendes populaires… certains chants trouvent leur origine dans le Moyen-Age, d’autres sont plus récents. Ceci dit, la tradition reste toujours en mouvement, la nature de cette transmission orale étant de laisser le chant s’adapter à l’évolution culturelle, tout en maintenant des traces du passé.
Le chant traditionnel italien est toujours associé à un rituel : obtenir une grâce, accompagner quelqu’un dans la mort, soutenir le travail, faire pousser les fruits…

Le travail sur la mise en espace du chant permettra au participant de ressentir plus clairement l’origine rituelle du chant.

Quelles particularités peut-on attribuer à ces répertoires ?
Le chant traditionnel italien se caractérise principalement par une envie de partage. Ce répertoire a été le plus souvent conçu pour être chanté en plein air et en chœur. De cela découlent certaines de ses caractéristique : une voix projetée, sans être criée, posée dans le « masque » et selon les régions et la nature du chant, tantôt appuyée dans le palais tantôt dans les pommettes. Une voix que l’on qualifie souvent de nasale, mais qui ne l’est en réalité pas du tout !…. Les résonateurs utilisés sont juste à coté du nez et servent à donner toute la puissance et l’intensité vocale nécessaire pour pouvoir être entendu sans forcer la voix.

Quelle place réservez-vous à la mise en espace ?
Dans le travail de Chet Nuneta et dans mon travail personnel, le chant est conçu comme un vrai texte à interpréter. Pour cela la mise en espace du chant est une phase qui a une double fonction : maintenir le corps actif et donner une lecture scénique à celui qui écoute et qui regarde.

Comment se déroulera le stage ?
On commencera par un échauffement vocal, des exercices corporels et des vocalises caractéristiques du chant populaire italien.
Des exercices corps/voix seront prévus pour faire du mouvement un allié de l’interprétation : le corps comme support rythmique et interprétatif.
Des exercices d’improvisation guidés aideront dans cette démarche de recherche de liberté dans la voix, d’une « voix incarnée ».
Il y aura bien sûr l’apprentissage de plusieurs chant italiens en polyphonie
du nord au du sud de la botte.

Quelle sera la place de l’oral ?
La stage sera principalement basé sur la technique traditionnelle de l’apprentissage oral, qui repose sur l’imitation et la répétition. Écouter et voir celui qui transmet donne la possibilité de capter plus vite les sentiments et « le corps » lié à l’interprétation du chant. Pas de partition, juste les paroles du chant, pour avoir quand même un petit support ! Néanmoins on essayera de l’utiliser vraiment comme un aide-mémoire, l’objectif étant de s’en séparer le plus vite possible, pour laisser le corps complètement libre de bouger et de s’exprimer.

Info pratiques :

Le stage et la fiche pédagogique

Inscription au stage Chant traditionnels italiens

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.