Les Salanganes écoutent chanter la mer

Dernier samedi de septembre : la chorale Les Salanganes répète son prochain spectacle Écoute chanter la mer, qui sera donné le 3 novembre 2018 en l’église de Boulay et le 4 novembre à la Grange des Dîmes, à Fondettes.
Il fait encore très chaud et l’été semble vouloir se prolonger à l’infini. La petite chapelle de l’école Maintenon à Tours est baignée de soleil. C’est là que le chœur répète habituellement. En hiver, la petite troupe se migre dans l’agence immobilière d’une choriste car la chapelle n’est pas chauffée. Des caisses en bois jonchent le sol, partout, des costumes s’entassent, la lumière filtre à travers les vitraux, l’atmosphère est chaleureuse, le groupe est concentré.
On reprend pour la énième fois le passage où Marius abandonne ses rêves. La scène est intense, tragique : il est tiraillé entre son amour pour Fanny et ses rêves de voyages. Pour Amandine, la metteuse en scène, pas question de se balancer en chantant ! Les regards se portent à l’unisson sur la casquette de Marius posée sur une caisse, et qui figure la déchirure de son cœur.

Les Salanganes mettent régulièrement en scène leurs spectacles. « Cela renforce l’écoute, la confiance en soi, l’attention aux autres et surtout, génère beaucoup de plaisir ! » explique Judith.

La mise en scène ne doit pas paraphraser la musique.
Amandine Du Rivau connait bien le chœur. Elle est déjà intervenue sur un autre spectacle. Comédienne, metteuse en scène, elle dirige, entre autres, les spectacles de l’EDS, l’École du Spectateur au Creusot en Bourgogne. « J’ai l’habitude de travailler avec des musiciens, principalement des chanteurs. L’intérêt et la difficulté, est de ne pas paraphraser la musique. Il faut mettre en lumière, mettre en valeur sans appuyer ni redire que ce qui est rouge est rouge !« .

Le travail se poursuivra encore tard dans la soirée. Amandine promet : « On va faire une pause ! », mais personne ne s’en inquiète. Brigitte Cousine, la cheffe de chœur, toute en douceur et bienveillance, laisse Amandine prendre la direction des opérations. « Regardez devant vous, il y a la mer ! » lance t-elle.

Sur une proposition de Brigitte, de réunir des chansons autour du thème de la mer, Amandine a écrit un livret à partir de la pièce Marius. Elle a repris l’histoire de Marcel Pagnol et intégré les chansons retenues par le chœur. « Il fallait faire le lien, raconter une histoire ». C’est ce qu’apprécie particulièrement Annette : »Nous travaillons sur les émotions, l’histoire, la parole, les mots nous guident et nous avons des retours très positifs du public. S’il n’est pas musicien, il se laisse embarquer par l’histoire« .

Je pars de leur énergie personnelle, de leur tempérament
Benjamin est tout habité par son rôle : Marius c’est lui ! « Je pars de leur énergie personnelle, de leur tempérament. La première séance de travail me sert à découvrir qui sont mes futurs comédiens. On demande n’importe quoi à un comédien professionnel. Avec les amateurs, on part de ce qu’ils sont, de leur propre envie. J’ai réparti les rôles en partant à cette rencontre et de ce que je percevais d’eux. »

Vraiment, il n’y a pas une minute à perdre, on fera la pause plus tard. Les heures de répétitions sont comptées. « Nous avons peu de séances de travail ensemble et on manque de temps. Mais j’ai transformé ce handicap en avantage ! J’impulse et ils travaillent de leur côté. Les choristes sont très demandeurs, très moteurs et très motivés. L’histoire, le spectacle leur appartient, ils font leur chemin avec les éléments que nous avons travaillés ensemble. »

Il est 18h. Amandine lance le signal. Les caisses de marins sont trainées dans la cour encore baignée de soleil et en moins de deux minutes, sont transformées en banquet sur le pont d’un navire et sur lequel s’étale le ravitaillement de l’équipage : gâteaux, thé, café. C’est enfin l’heure de la pause. Tous semblent encore un peu chavirés par l’expérience. La traversée artistique et humaine imprègne encore les visages.

Le chant choral est une source d’énergie et de bien-être lit-on dans la presse : un samedi après midi avec Les Salanganes confirme le diagnostic !

Infos pratiques
« Écoute chanter la mer », le 3 novembre 2018 en l’église de Boulay (37)
Le 4 novembre à la Grange des Dîmes, Fondettes (37)

Contact
www.facebook.com/choeurlessalanganes/
Direction : Brigitte Cousin 06 83 92 32 75

Les Salanganes bénéficient du soutient du CEPRAVOI pour la mise en scène du spectacle Ecoute chanter la mer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.